28 septembre au 21 octobre 2012

Il fut un temps où tout l’avenir de l’informatique américaine pouvait se lire dans les ovaires d’un figuier : « La Blastophaga grossorum est le seul insecte pollinisateur du figuier. Les larves de l’insecte vivent dans les ovaires de la plante et en tirent leur nourriture. L’arbre et l’insecte sont donc absolument interdépendants : l’arbre ne peut se reproduire sans l’insecte ; l’insecte ne peut se nourrir sans l’arbre. Cette “vie commune en association intime, ou même en union rapprochée, de deux organismes dissemblables” sur un mode coopératif est appelée symbiose. »

En 1960, J.C.R. Licklider publie Man-computer symbiosis, l’un des articles les plus importants de l’histoire de l’informatique. Man-computer symbiosis trace la feuille de route pour les années à venir : l’ordinateur ne restera pas éternellement un moulin à nombres, un simple outil, il est temps de passer à une autre forme de relation, plus étroite et plus directe à la machine informatique. Ce qui suppose des interactions en temps réel et, pour ce faire, le développement des interfaces utilisateurs, des dispositifs de temps partagé et de mise en réseau, pour que chacun puisse avoir un accès aisé à l’ordinateur. Alors, nous deviendrons comme la Blastophaga grossorum et les calculateurs seront nos figuiers. Nous aurons notre association intime en union rapprochée avec les ordinateurs. […] Il y a ici, manifestement, un plaisir spécifique et gigantesque, celui de pouvoir reprendre et répéter sans entraves une séquence jusqu’à ce qu’elle donne satisfaction. Pour toucher du doigt la nature de ce plaisir, il suffit de se demander ce que serait le grand monde, celui qui nous entoure, s’il était pourvu, s’il était pourvu de la possibilité de recommencer.

Mathieu Triclot, Philosophie des jeux vidéo, Zones 2011

 

Cette exposition a reçu le soutien du Fonds [SCAN] de la Région Rhône-Alpes, du DICRéAM (CNC) et de la Galerie Ars Longa.

corp-lab.com

Plus d’infos sur les pièces présentées : Window Licker, TradeWar!, 99999, Chro[no]matologie.