exposition du 10 mars au 7 avril 2018
vernissage le vendredi 9 mars à partir de 18h

 

I think the first thing to get is that for OOO, the term “object” is not something opposed to a subject. The language here is misleading, which is why some of us try to use terms other than “object”, such as “unit”, “machine”, “actual occasion”, “actant”, and so on. (Levi Bryant)

L’appellation Ontologie orientée objet regroupe une communauté de pensée associant divers philosophes qui chacun questionnent la définition même de l’ensemble d’étant regroupé usuellement derrière l’appellation d’objet.

En redisposant l’agencement des termes de ce label, le titre de l’exposition suggère un jeu de redistribution visant précisément à brouiller les catégorisations qui voudraient cantonner sujet pensant d’une part et objet inerte d’autre part derrière des parois par trop étanches.

Sculptures minimales robotisées se déplaçant au sol, voix de synthèse rejouant des dialogues cinématographiques, oreille parlante ou encore logiciel générant des fragments textuels à partir des paroles de chansons populaires du moment, les différentes propositions ici en jeu se présentent comme un réseau de pièces investiguant des zones poreuses entre l’humain et l’artificiel, et se jouant des qualités usuellement prêtées exclusivement à l’un ou à l’autre de ces deux termes.
Chacun des dispositifs tente ainsi, à sa manière, de mettre en œuvre des formes de subjectivations exotiques, qui trouvent leur incarnation respective de manière diverse : artefacts parlants ou à comportement, flux d’informations déroutés et manipulés par des machines automatisées…
Autant d’éléments associés au cœur de machinations poétiques mettant en scène ces sujets/objets à la nature floue, et qui désormais viennent singulièrement peupler notre monde.

 

fabienzocco.net